Dragon Inn


Dragon Inn

SYNOPSIS :

Le puissant eunuque Cao Shaoqin sème la terreur parmi son peuple. 

La police secrète vient d’exécuter le loyal Yu Qian, précepteur du prince et ministre 

de la Défense, accusé à tort d’avoir aidé des étrangers. Ses trois enfants sont, eux, 

condamnés à l’exil hors du pays. Mais Cao Shaoqin prévoit en réalité de les exterminer 

en chemin : il ordonne à ses deux fidèles commandants de préparer une embuscade 

à l’Auberge du dragon, située près de la frontière. Cet endroit, habituellement désert 

en la saison, est bientôt envahi par les membres de la police secrète et 

par de mystérieux combattants, venus protéger les jeunes Yu…

CRITIQUE : 

"Il est enfin possible de découvrir et de se procurer en France dans une version 

restaurée 4K de grande qualité, le chef d'œuvre "Dragon Inn", 

un film écrit et réaliser par le grand cinéaste chinois que fut King Hu.

Et c'est essentiellement grâce à l'actrice Xu Feng, qui fut l’héroïne principale 

d'un autre grand succès de King Hu, à travers le film "A Touch Of Zen". 

Elle est également présente dans "Dragon Inn" mais dans un rôle beaucoup moins important. 

Après sa carrière de comédienne, cette dernière est devenue productrice, 

et c'est en grande héroïne du devoir de mémoires, qu'elle finança de sa propre poche 

les restaurations 4K de ces deux grands films de Wuxia Pian pour le plus grand bonheur 

des cinéphiles du monde et celui des passionnés d'arts martiaux.

Le Wuxia Pian, qu'est-ce que c'est ? C'est un genre très populaire en Asie, 

un film doté d'un héros chevaleresque solitaire et redresseur de torts.

"Dragon Inn" est sans doute, le film le plus marquant de la filmographie de King Hu, 

il est aujourd'hui encore considéré comme une référence du cinéma de genre et le film 

qui révolutionna le cinéma d'arts martiaux. Après avoir quitté les studios mythiques 

de la Shaw Brothers, le cinéaste décida de donner à travers cette œuvre, 

plus d'ampleur au cinéma d'arts martiaux, le faire évoluer en décors naturels 

avec des chorégraphies savamment orchestrés et des plans cadrés à la manière 

des westerns spaghetti.

Les paysages sont sublimes, on y découvre tout un panel éclatant de la nature chinoise, 

rivières, montagnes, collines, falaises, bambouseraies sont de toutes beautés. 

Les combats offrent un spectacle calibré et jouissif, il se sert autant de l'inspiration 

des opéras chinois que de son inspiration personnelle. Le héros est maquillé comme 

dans les pièces de théâtre ou d'opéra chinois, il évolue avec une arme singulière et originale, 

une simple ombrelle qui dissimule parfaitement un sabre. Cette arme est sans doute 

un clin d’œil à James Bond dont King Hu, disait lui-même s'inspirer.

L'acteur principal, Shih Chun, interprète impeccablement le héros de cette aventure, 

une aventure, qui pourrait avoir inspiré un certain Quentin Tarantino pour son western 

"Les 8 Salopards". En effet, les similitudes scénaristiques de l'auberge isolée et du piège 

qui se referme, sont assez troublantes. Le style de King Hu demeure le même que son 

succès précédent "L'Hirondelle d'Or", il nous narre une épopée héroïque dans laquelle 

les faux-semblants jalonnes avec stratégie un drame brave et ambitieux.


Pour ma part, je confirme, comme s'il en était nécessaire, que ce film demeure près 

de cinquante ans après sa sortie, une œuvre mythique et intemporelle, pleine de style, 

de grâce, de bravoure, de caractère et d'orgueil. Et donc, plus qu'un simple bijou du 

cinéma chinois, une inspiration mondiale et une composition poétique, 

historique et contemplative !"

Ciné Vor.


NOTE : 9/10

BANDE ANNONCE :


Année : 1967

Durée :  117 minutes

Origine : Chine

Réalisateur : King Hu

Casting :   Shih Chun, Pai YingShangguan Lingfeng


EN VENTE ICI