Godless


Godless

SYNOPSIS :

Frank Griffin est un hors-la-loi. Il part à la recherche de son ancien protégé, Roy Goode, qui l'a trahi. Tout se complique pour Frank Griffin quand il découvre que Roy se cache dans une ville nommée La Belle, où les femmes règnent en maître. Elles vont tout faire pour se protéger de Griffin.

CRITIQUE : 

Disponible depuis le mois de novembre 2017, cette nouvelle série Netflix est une pure merveille. 

Une minisérie composée de 7 épisodes tous aussi captivants, les uns que les autres, une chronique produite par Steven Soderbergh, le réalisateur de la trilogie « Ocean’s » et des très réussis « Hors d’atteinte », « Traffic » ou encore « Erin Brockovich seule contre tous », pour ne cité qu’eux.
À ses côtés, Scott Frank, le scénariste des films « Minority Report », « Hors d’Atteinte » ou plus récemment « Logan ». Ce dernier est également connu comme le réalisateur et scénariste du film « Balade entre les Tombes » avec Liam Neeson. Scott Frank est ici, le maître d’œuvre de cette fabuleuse série western, dont je ne me remets toujours pas, tant la qualité est proche de la perfection. C’est bien lui, qui scénarise et réalise tous les épisodes de cette aventure. L’intrigue et les personnages sont superbement écrit, on se passionne très rapidement pour son ensemble, et pour cause, c’est superbement mis en scène et la photographie est, des plus sublimes. C’est tellement bien construit et techniquement tellement beau, que l’on a la sensation d’assister à 7 superbes films, plutôt qu’à une simple série.

Tournée à Santa Fé au Nouveau-Mexique, ces 7 épisodes nous procurent la chance d’assister à des paysages sublimes, un panorama de prairies, de bois et de déserts. De la chaleur ardente au couchés d’un soleil qui offre un éclairage magnifique, et qui rend le potentiel de l’intrigue encore plus saisissant. Les couleurs sont splendides et offrent un panache piquant et admirable au scénario déjà très élégant.

Ajouter à cela des personnages passionnants, pas un, pas deux, mais plusieurs. Le casting est en plus très adroit, on retrouve des personnes que j’admire beaucoup aujourd’hui, comme Jack O’Connell ("Les Poings contre les murs", "Invincible") qui ne cesse de m’impressionner, Michelle Dockery ("Non Stop", "Downtown Abbey") dont les charmes et les secrets ne laissent pas insensibles, Jeff Daniels ("Dumb & Dumber", "Créances de Sang") tout particulièrement efficace en hors-la-loi sanguinaire, Scoot McNairy ("Monsters", "Argo") en shérif perdu et Merritt Wever ("The Walking Dead", "Birdman") que j’ai trouvé particulièrement intéressante. Mais je pourrais en cité tellement d’autres tant le casting est investi et performant Thomas Brodie-Sangster, Sam Waterston, Kim Coates, Whitney Able, Tantoo Cardinal ou encore celle dont le physique ne vous laisse pas insensible Christiane Seidel.

Un véritable cocktail d’action palpitant, au rythme soutenu et tendu, qui trouve aussi ses moments d’apaisements, mais sans jamais tomber dans le lancinant. C’est un véritable divertissement héroïque, féministe, mais pas que, qui en plus de mettre la misogynie de coter, se permet tout de même de dérouler tout un tas de codes emblématiques du genre western. Les amateurs des films « Impitoyable », « Django », « Rio Bravo » devraient trouver un intérêt tout particulier à découvrir cette aventure, tant les références sont savamment orchestrés.

De plus, il faut bien le noter, chaque épisode se dévoile sous des musiques modernes qui rendent l’intrigue encore plus intense, le tout, en parfaite adéquation avec le thème. Et le générique est tout juste sublime. Vengeance, rédemption, gunfights, indiens et poussière, tous les ingrédients sont là, pour un rendu qui vous laisse baba, une série époustouflante !

NOTE : 9/10

BANDE ANNONCE :


Disponible sur Netflix et je l'espère un jour en vidéo.

Année : 2017

Durée :  environ 7 x 75 minutes

Origine : USA

Réalisateur : Scott Frank

Casting : Jack O’Connell, Michelle Dockery, Jeff Daniels, Scoot McNairy, Merritt Wever ...