L’Étrange Mr. Slade


L’Étrange Mr. Slade


SYNOPSIS : 

1888. Dans la soirée précédant le troisième meurtre de Jack l'éventreur, un pathologiste nommé Slade prend pension dans le grenier aménagé de la famille Harley. Très vite, la maîtresse de maison soupçonne ce nouveau locataire d’être le tueur au scalpel qui sème la terreur dans les rues de Londres. Lilly, nièce de cette dernière se sent irrésistiblement attirée par le nouveau venu. Ses jours sont-ils en danger ?

CRITIQUE : 

Le cinéaste argentin Hugo Fregonese ("Quand les tambours s’arrêteront", "Passage interdit", "Les cavaliers rouges"), signe ici la quatrième adaptation sur cinq, à ce jour, du roman « Un étrange Locataire » de Marie Belloc Lowndes (1913). Les trois premiers films étant nommés « Les Cheveux d’Or » d’Alfred Hitchcock (1927), « Meurtres » de Maurice Elvey (1932), « Jack l’éventreur » de John Brahm (1944). Et le cinquième, beaucoup plus récent « The Lodger » de David Ondaatje en 2009.

Hugo Fregonese, filme le grand et charismatique Jack Palance dans un rôle très mystérieux, psychologique et violent. Alors que la même année, ce grand comédien à devenir, jouait également dans les films « L’Homme des Vallées Perdues » et « Passion sous les Tropiques ». Ce dernier donne ici, la réplique à la comédienne irlandaise Constance Smith qui vient de connaître deux gros succès avec les films « La Treizième Lettre » et « Le Trésor de Guatemala ».

Retraçant, le mythe de Jack l’éventreur, "L’étrange Mr. Slade", est un thriller qui nous embarque au plus près du psychopathe, dressant un portrait intéressant de l’assassin, malgré le manque d’ambiguïté avec lequel nous sommes forcé de constater, que le suspect est bien le monstre qui sévit dans les rues de Londres.
Un constat rapide, qui pour ma part n’enlève rien au suspense de l’œuvre, puisqu’ensuite, tout se joue sur la personnalité et les raisons qui poussent ce bourreau des nuits sombres à multiplier ses crimes.
D’autre part, il est intéressant de voir évoluer son personnage auprès de révélations d’une police persuadée d’avancer sur l’enquête. Alors que, même si certains éléments sont plus que cohérents, et que les rondes de nuits s’intensifient, elle ne semble pas prête à mettre la main sur ce tueur en série.

Le scénario est mis en scène dans un décor londonien typique de l’époque, ruelles sombres et fumantes. Dont les baladins du crépuscule sont essentiellement policiers, débauchés et prostituées. Des policiers qui pensent que seule leur présence, peut dissuader l’assassin de poursuivre son œuvre. Mais cet environnement lui permet de passé inaperçu, allant jusqu’à commettre ses crimes à quelques pas seulement, d’une ronde de nuit. 

Le physique de Jack Palance, impose le personnage avec brio, dans une atmosphère sombre et anxiogène pour nous soumettre un thriller habile et macabrement attrayant.
Un film incontournable pour tous les passionnés de la légende consacrée, par l’un des pires tueurs en série au monde.

Ciné Vor.


NOTE : 7/10

BANDE ANNONCE :


Année : 1953

Durée :  78 minutes

Origine : USA

Réalisateur : Hugo Fregonese

Casting : Jack Palance, Constance Smith, Byron Palmer

Disponible en DVD...

Suppléments :

Diaporama d’affiches et photos

Films-annonces de la collection Les Classiques

Langue : anglais

Sous-titres : français

Format : 1.37 original respecté 16/9ème compatible 4/3

Noir et blanc

Interdit aux moins de 12 ans

EN VENTE ICI

Artus Films