Paranoïaque !


Paranoïaque !

SYNOPSIS :

Dans la campagne anglaise, Simon partage avec sa sœur la demeure ancestrale de leur famille. 

Décidé à profiter seul de l'héritage de leur parents décédés, il cherche à la faire passer pour

 folle et à l'interner. L'apparition d'un homme mystérieux prétendant être Tony, 

leur frère décédé huit ans auparavant, va bouleverser ses plans.

CRITIQUE : 

"« Paranoïaque », est un film noir, bien loin de l’univers auquel les productions Hammer 

nous ont habitués. Oubliez les monstres, tels que Dracula et autres Frankenstein, voici, 

cette fois-ci : un thriller psychologique !

Les productions Hammer, pour les novices : 

c'est des films produits par une société fondée par 

William Hinds et Enrique Carreras en 1934. 

La société Hammer à produit de nombreux films fantastiques, 

d'horreur et d'aventures durant les années 1950 et 60 

qui sont restées célèbres à travers le temps, 

l'une des sagas les plus célèbres demeure celle de Dracula. 

Aujourd'hui, les fans inconditionnels du cinéma de genre, 

vouent un culte sans failles à cette collection d'œuvres 

qui ont fait la gloire des cinémas de quartier.

Début des années 60, alors que le cinéma de monstres est en plein déclin, un autre genre 

à su se frayer une voie vers le succès, celui du film policier à l’intrigue sombre et au final 

marquant et surprenant. En 1960, Alfred Hitchcock signe un film majeur dans sa carrière, 

une œuvre intemporelle du cinéma de genre, à l’intrigue brillamment ficelée et au 

twist final grandiose, je parle bien entendu du culte-issime « Psychose ». 

Cinq ans plus tôt, c’était Henri Georges Clouzot, qui nous proposait une vision macabre 

du polar, avec l’un des plus grands films du cinéma français : « Les Diaboliques » . 

La Hammer cherche donc à surfer sur cette nouvelle vague, et c’est Jimmy Sangster, 

le scénariste de « Jack L’éventreur » et « Les Maîtresses de Dracula » qui est alors recruter. 

Il décide d’adapter la nouvelle : « En Trompe L’œil » de Josephine Tey, puis une fois 

le projet accepté, la réalisation est confiée à Freddie Francis qui à notamment travailler 

comme co-réalisateur avec Steve Sekely sur le film de science-fiction : 

« La Révolte des Trifides ».

Choix de cinéaste surprenant, surtout que Freddie Francis est plus habitué à travailler 

sur la photographie au cinéma et n’a que peu d’expérience dans la direction d’une œuvre. 

Toutefois, la Hammer a vu juste ! En effet, non seulement, le thriller est superbement 

mis en scène, mais sa photographie dirigée par Arthur Grant, sous l’œil vigilant du 

réalisateur est sublime.

Freddie Francis, réalisera par la suite d’autres films pour la Hammer, mais c’est dans 

la photographie qu’il verra son nom orné d’or au cinéma. Parmi ses plus gros succès : 

« Éléphant Man » et « Dune » de David Lynch, ou encore sur le remake « Les Nerfs à Vifs » 

de Martin Scorsese. Puis il remporta un Oscar en 1990 pour le magnifique film : 

« Glory » d’Edward Zwick.

Hormis son équipe technique, « Paranoïaque » est un film brillant, également pour son 

ambiance abrupt, ses rebondissements et son sujet dérangeant. Un polar abouti dont 

le suspense et les doutes que forme l’intrigue, nous imposent un thriller sombre et efficace. 

Porté par des comédiens convaincants, dont le formidable Oliver Reed qui a forgé sa notoriété 

à travers plusieurs œuvres de cette firme, puisqu’il compte dans sa filmographie des films 

comme : "Le Fascinant Capitaine Clegg" et "La nuit Du Loup Garou".

Dans les derniers jours de son existence, il incarna "Proximo", un ancien gladiateur 

devenu libre, dans le film « Gladiator » de Ridley Scott. Il incarnait la sagesse d'un vieux guerrier, 

c'est même lui, qui achète Maximus (Russel Crowe) en tant qu'esclave et l'aide à devenir 

un gladiateur. Oliver Reed meurt pendant le tournage de cet ultime chef d’œuvre.

Voici, un film parfaitement maîtrisé, aussi bien pour ses plans machiavéliques, 

que pour ses idées originales, qui seront par la suite reprises dans bons nombres de films 

d’horreur et notamment dans le genre « slasher ». Je pense bien entendu au masque terrifiant 

et aux armes utilisées.

Je noterais également de fabuleux plans et des travellings saisissants, le tout formidablement 

restauré dans cette édition Combo Blu-ray/DVD proposée par Éléphant Films. Ce qui permet 

aux fans de la Hammer et aux plus cinéphiles d’entre-nous, de se procurer un soupçon 

d’angoisse et d’émerveillement à travers une œuvre morbide et sensationnelle.

Un immanquable du genre !"

Ciné Vor.


NOTE : 8/10

BANDE ANNONCE :

Disponible en DVD, Combo Blu-Ray et Coffret 13 films...

Année : 1962

Durée :  85 minutes

Origine : Angleterre /USA

Réalisateur : Freddie Francis 

Casting : Oliver Reed, Jeanette Scott

Disponible en DVD édition Collector depuis le 7 novembre 2017 

et dans le coffret "13 Cauchemars de la Hammer", le 5 décembre 2017. 

BONUS  :  

Hammer : La petite boutique des horreurs (10')
Le film par Nicolas Stanzick (10')
Bandes-annonces
Galerie d'images

Contient également :

un livret collector de 20 pages
Jaquette réversible avec choix entre facings "moderne" ou "vintage"

  • Format :PAL
  • Audio : Anglais, Français (Dolby Digital 2.0 Mono) (DTS Master HD sur Blu-ray)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 2
  • Editeur :Elephant Films


En Vente sur Amazon